La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Magasin Biocoop Lunel
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mercredi

Ouvert de 09h30 à 12h30
et de 14h30 à 19h30

Maison Roux

34000

Montpellier

http://maison-roux.fr/
Si vous êtes passé(e) récemment au magasin, vous avez forcément remarqué les macarons de la Maison Roux, du nom de son créateur Alain Roux. Situées entre la caisse et le fromage à la coupe, les bonbonnières généreuses ne manquent pas d'attirer l’œil des gourmands.

C'est à Montpellier, à deux pas de la Comédie, que sont fabriqués les macarons provençaux de la Maison Roux. La fabrique est entièrement artisanale, les ingrédients sont issus de l'agriculture biologique et choisis avec soin. Un doute sur le mode de fabrication ? Pas de problème : l'atelier peut être visité, et si vous allez dans la boutique, vous pourrez assister en direct à la fabrication, car l'atelier est ouvert.Mais au fait, quelle est la différence avec les autres macarons ? Visiblement, Alain Roux est très renseigné sur la question. Sur son site internet, l'on peut lire d'intéressantes explications que voici :


Le macaron apparaît en Europe au Moyen Âge où il va se diversifier et trouver de nouvelles formes et saveurs. Avant de s'unir deux à deux, ce petit gâteau à base d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs, croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur se présentait tout seul.

Certains prétendirent que ce « nombril du moine (Larousse gastronomique) » fut créé en 791 dans un couvent près de Cormery. D’Italie, il passe en France à la Renaissance. C’est en effet Catherine de Médicis qui a fait découvrir au XVIe siècle les « maccherone » aux Français. Curieusement, il n'est pas mentionné dans le Traité des confitures et fardements publié par Nostradamus en 1552. C’est sans nul doute à cette époque qu’il investit la table des Comtes de Provence.

La première recette de macaron figure dans un ouvrage du début du XVIIe siècle. En 1660, le pâtissier « Adam » en aurait offert au mariage de Louis XIV à Saint Jean de Luz. Enfin, en 1792, à Nancy, le macaron est apparu sous l'égide des Dames du Saint-Sacrement (plus connu sous le nom des sœurs macarons, dont une rue porte ce nom), dans une recette tenue secrète depuis le XVIIIe siècle.

C’est seulement à la fin du XIXe siècle que naît le macaron parisien, bien différent du macaron de Provence. Un cœur de crème au beurre ou de confiture/compote est en effet rajouté entre les deux coques du macaron parisien. On le trouve dès 1880 dans le quartier de Belleville à Paris.

Maison Roux

 Que les intolérants se rassurent : ces macarons sont naturellement sans gluten et sans lactose.


Retour